Auto-construire une Tiny House en 3 mois

  -  
June 10, 2020

Construire une petite maison sur roues en quelques mois, c'est le challenge que l'on s'est donné en avril dernier. Nous souhaitions proposer une Tiny House autonome à partir d'août, ainsi on devait commencer la construction autour d'avril pour pouvoir être dans les temps. Sauf qu'une contrainte de poids est venu nous mettre des bâtons dans les roues : le COVID-19 et surtout notre amateurisme en bricolage. On a décidé de vous raconter (rapidement) ces trois derniers mois d'auto-construction pour vous plonger dans notre univers de bricoleurs amateurs.

Début du chantier de Tiny house

Avant de commencer la construction du chantier en Corrèze, il nous fallait la structure de la Tiny à savoir la remorque. Ce n'est pas la commande la plus simple car c'est un coût initial de 4 000 € minimum et surtout le délai peut vite être de quelques mois. Il est nécessaire de se projeter tôt dans le projet au risque d'être rapidement décalé. Dans notre cas, en raison du confinement, la remorque n'a pu être livré qu'à partir de début avril.

remorque tiny house

Tous nos fournisseurs locaux de bois, fenêtres et autres matériaux de construction ont augmenté leur délai dû au confinement : cela a retardé la construction de plusieurs semaines mais dans notre démarche de construire local, nous ne pouvions changer de fournisseurs. Il a fallu trouver des arrangements. C'est donc autour du 25 avril que nous avons pu officiellement commencé le chantier.

scie bois tiny house

Préparation avant la construction

Avant de se lancer, nous avons pu mettre en forme avec un logiciel 3D la tiny house. Cela permettait de savoir la quantité de bois nécessaire à commander pour la construire + les mesures exactes de nos murs pour la construction de chaque façade et faciliter l'assemblage.

plan 3D tiny house
Ossature de notre tiny house
plan 3D tiny house
Simulation avec ameublement intérieur

Nous n'avions pas anticipé qu'avant de se lancer dans les découpes de notre bois en douglas, il fallait préparer le terrain à savoir faire de la place pour notre remorque qui fait quand même 7,70 mètres de long et de la place pour construire nos façades au sol pour les assembler sur la remorque. Une étape aussi très importante était le calage de la remorque pour pouvoir assembler les façades sur une surface plane à niveau.

mur tiny house

Les premières étapes de la construction

On peut maintenant commencer à découper nos premiers morceaux de bois qui allaient constituer nos murs. En utilisant le plan 3D, nous avions toutes les longueurs, il suffisait de faire les découpes et visser les morceaux. Assez rapidement, les murs étaient finis (en 4/5 jours) et avant de les mettre, nous devions faire le plancher qui allait les accueillir.

sol tiny house
Pose du sol sur notre remorque
ossature tiny house

Le plancher était une étape assez importante car une fois notre plancher posé, il fallait le protéger de la pluie pour ne pas qu'il mouille sinon il aurait gonflé. Comme nous n'étions pas couverts, on était pressé par le temps pour monter les murs et le toit, et rapidement ajouter une protection pour empêcher la pluie de passer. À ce moment-là, la Tiny n'était pas forcément un exemple de beauté, elle ressemblait à ça :

tiny house en construction

On pouvait donc commencer à travailler l'intérieur : passer les câbles d'eau et d'électricité, solidifier notre structure par un système de contreventement en osb, ajouter notre isolation.

plomberie tiny house

Une fois ces étapes terminées, on pouvait attaquer les finitions intérieures et la pose du lambris. Ce n'était pas forcément une partie de plaisirs car nous posions tout à la main.

chantier tiny house

Isolation et extérieur d'une Tiny House

Une étape très importante dans la construction d'une Tiny House ou d'une maison à ossature bois plus classique est l'isolation. Cela ne consiste pas seulement pas mettre n'importe quel panneau isolant, on l'a découvert en auto-construisant mais il y a une grosse réflexion à avoir pour choisir les bons matériaux (dans notre cas, nous sommes partis sur un isolant naturel composé de lin, coton et chanvre) en plus d'un frein vapeur et pare-pluie qui nous permette d'avoir une perspirance. Grosso-modo, cela permet à la maison de respirer : lorsque nous vivons dans une pièce, on respire et on dégage ainsi de la vapeur d'eau. Il est nécessaire que la vapeur d'eau s'évapore pour éviter la condensation. Soit elle va passer par un système de ventilation comme une VMC ou plus naturellement, elle passe directement à travers les murs. Il a donc fallu choisir les matériaux (isolant, contreventement, frein vapeur, pare pluie ...) pour que les différentes couches permettent la meilleure perspirance possible.

L'extérieur était une étape importante pour nous car c'est la première impression de la Tiny, elle se doit d'être positive et en raccord avec l'expérience nature que l'on souhaite proposer. Pour cela, on est parti sur bardage plutôt haut de gamme, local : du Douglas de limousin. C'est un bois naturellement traité, on a décidé de lui passer une huile de protection pour le rendre plus durable dans le temps.

douglas bardage tiny house

C'était une étape qui était éprouvante et super longue pour nous car on a tout cloué à la main. La grande façade nous demandait 2 à 3 jours de travail non-stop.

L'autonomie sur une Tiny House

L'autonomie était pour nous un grand challenge car nous souhaitions proposer au milieu de la forêt notre habitat. Avec une exposition partielle au soleil, il nous faut suffisamment d'électricité pour fournir l'ensemble des appareils électriques de la maison. Nous avons dû réduire au maximum les couts électriques (frigo basse consommation, plaque au gaz, cafetière et théière non électrique, ...) Finalement, c'est une exposition de quelques heures par jour qui nous permet avec 4 panneaux solaires d'avoir une autonomie électrique complète. Pour le reste, nous avons opté pour le gaz (plaque de cuisine, chauffe-eau, chauffage). En ce qui concerne l'eau, les sources d'eau sont équipées d'appareils basse consommation et un stockage dans le coffre technique nous permet d'offrir une capacité d'autonomie d'eau potable proche de 400 L. Nous effectuons aussi de la récupération d'eau de pluie, elle nous sert à un usage de nettoyage et d'entretien de l'habitat car même avec les systèmes de filtration, elle n'est pas propre à la consommation. Sachant que la consommation moyenne d'une personne (sans les toilettes) est proche de 100 L par jour, cela permet d'avoir une autonomie complète sur un week-end sans restriction.

panneaux solaire tiny house

Pour des économies d'eau et des questions d'assainissement dans la forêt, nous avons construit des toilettes sèches.

toilettes seches tiny house

C'est dans ce coffre technique à l’avant de la Tiny House qu'on trouve tout le système d’énergie interne : la pompe et stockage de l’eau, le système à batterie des panneaux solaires avec l'onduleur. C’était pour nous un gain de place nécessaires de plusieurs m2 en intérieur.

coffre technique tiny house

L'ameublement

L'intégralité des meubles intérieur de la Tiny a été construit sur-mesure par des matériaux de récupération. Nous avons utilisé les chutes qu'il nous restait (sol, bardage, contreventement) pour faire les toilettes sèches, le meuble de cuisine, la table dans une logique de zéro déchet / zéro gaspi.

meuble cuisine tiny house
Le meuble de cuisine sur-mesure fait à base de chutes

En ce qui concerne le lit, nous avons récupéré des palettes à une entreprise tout proche du chantier pour pouvoir sur-élever le lit et crée un meuble personnalisable dans ce petit espace.

Déplacer une Tiny House

La Tiny House est un habitat léger qui permet de se déplacer plutôt facilement car il faut juste un véhicule capable de tracter 3,5 tonnes avec un permis remorque (permis EB). Dans notre cas, nous n’avions au début pas pris en compte que le coffre technique pouvait gêner le rayon du véhicule lors des virages. Nous avons rencontré des difficultés ce qui nous empêchait de partir rapidement lorsque la Tiny était terminée.

Le transport a un coût non négligeable. Pour 6 à 7h de transport, il faut compter environ 1500 € avec un transporteur professionnel. En général, il ne peut pas transporter avec lui d'autres marchandises ce qui implique d'avoir un autre véhicule qui suit le convoi.

Se lancer dans l'auto-construction

Si vous souhaitez vous lancer dans la construction de Tiny house, alors foncez ! Vous allez forcément vivre une expérience très enrichissante, apprendre beaucoup de choses et réussir avec toutes les informations et aides d'auto-constructeurs qui se sont lancés.

Quelques sources pour vous aider :

De notre côté, on a aussi décidé de partager un peu plus notre organisation pour la construction. On a rassemblé tous les documents que l'on a utilisés dans ce drive qui peut être utile à tout débutant se lancer dans cette aventure.

Louis Graffeuil
Louis Graffeuil

Ma petite expression créole du moment "Toujou couri pou gagner vie. Quand bien couru vie l’est foutue."

No items found.
Devenir un membre de l'aventure, un jeudi sur deux, en direct depuis la nature
Inscription réussie !
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Réserver une nuit en Tiny